Enferme-moi...

[Forum Yaoi] Emprisonne-moi dans ta cellule...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin... ou le début ? [libre 1 ou deux personnes]

Aller en bas 
AuteurMessage
Makoto Ageha Yamataska

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: La fin... ou le début ? [libre 1 ou deux personnes]   Ven 10 Déc - 14:49

Le soleil tapait fort, trop fort. Et il m’obligea à plisser les yeux un moment pour m’habituer à la sorti du véhicule incroyablement inconfortable. Mais je ne pouvais pas vraiment me plaindre, on m’emmené dans une prison, pas un hôtel. Je resta un moment debout a regardé l’enfer qui m’attendait… Et dire que je me suis raté ! Si j’avais su me tuer plus rapidement aussi, tout sa serait fini… mais je n le pense pas vraiment... Mourir c’est pas rien… mais avec les événements qui vient de se passer... Sa me parait toujours une fin digne. Une des police qui m’escorté me poussa dans le dos et me criant un :

« Allé l’handicapé ! Bouge ton cul !! »

Handicapé ? Non mais! Ce n’est pas un bras dans le plâtre et un « œil de pirate » qui font de vous un handicapé. Je me contente de lui envoyer un regard noir avant d’avancer vers l’entré de cette fameuse prison. Pourquoi ne lui ai-je pas répondu ? Je ne sais pas trop, C’est temps si les mots me semble être que des fabulations qui ne serve à rien. Depuis qu’on ma décroché, je n’ai presque dit aucun mots, aucune parole claire appart des « oui » ou « non » pour répondre aux questions qu’on n’arrête pas de me poser. Les trois police qui était là pour m’escorté jusqu’ici on même fait le pari du premier qui me fait parler. Je suis fier de dire qu’aucun d’eux n’a réussi. Sa à rendu le voyage quelque peu intéressant, si on oubli la destination.

Je pouvais aussi me réjouir du fait que j’avais évité les si populaire menottes. Sa avait du bon d’être un gosse de riche au bras dans le plâtre, même si c’est le possesseur de cette belle fortune qui m’envoyer pourrir ici pour la fin de mes jours. Mais je pouvais ne pas lui en vouloir! Il a même payé une très grosse somme pour être sur que si jamais j’avais des problèmes de santé, ils devaient tout faire pour que je reste en vie le plus longtemps possible. C’est t’un beau salo mon père de me faire sa pour ses actes. Il aurait du investir dans un psy d’après moi.

Pendant que je me perdais dans mes pensés et que mes pied suivaient d’eu même les police vers un poste de fouille ou, en même temps de me prendre le peu de chose que j’avais sur moi et de s’amuser à me tripoter de partout, les gardes me lancer des vannes une et après l’autre juste pour le plaisir de faire chier encore un peu plus un gosse de 16 ans qui entrait dans se qui était surement une des prison les plus sauvage de cette terre. Très joyeux ! Je ne porte pas vraiment attention à leur dire, je me contente de fixé violement celui qui s’amuse à me tripoter.

Quand tout cette petit examen fut fini, j’eu le droit d’être escorter jusqu’a une belle petite cellule très accueillante. Les garde me laissèrent à l’entré et partir en me faisant encore quelques remarques désobligeantes. Je les ignora encore totalement. Je comme à me dire que sa va devenir une pratique courante pour moi ici d’ignorer les gens. Sans dire un mot, sans un son, ni regard, j’alla m’assit sur le lit de droite, en bas, qui était libre. Je m’adossa sur le mur. Le lit était très peu confortable, mais pouvait ton vraiment se plaindre ? Ici vivaient des gens qui avait commit des atrocités… La cellule était telle occupé par d’autre ? Je ne sais pas, je n’y ai pas prêté attention. J’étais dans un état second, les yeux dans le vide. Je repensa à tous ce qui m’arrivais. J’étais vraiment perdu, ma vie était fichu depuis se soir la, et je venais de m’en rendre contre.

Pendant que je me perdais dans mes pensés, j’entendit quelqu’un parler, surement à moi, mais j’étais trop loin dans mes pensés pour m’occuper de lui en se moment, c’est juste après plusieurs seconde que je me tourna enfin vers cette personne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuao Zoaldiek

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 27
Localisation : en train de boire un verre avec un ver de terre neurasthénique et un ours schyzophrène a tendance suicidaire

MessageSujet: Re: La fin... ou le début ? [libre 1 ou deux personnes]   Mer 19 Jan - 3:24

Mizuao...s'ennuyait, oui oui s'ennuyait.
Il était coincé entre 4 murs lui qui il y a encore 1 semaine parcourait les routes de France sur sa moto une magnifique TDM 900 bleu métalisée, est-ce que ces guignols en prenait soin au moins? il était sûr que non, il n'imaginait même pas l'état dans lequel il la retrouverais quand il sortirais d'ici.

Il soupira mais que pouvait-il bien faire pour ne plus s'ennuyer? Il pouvait toujours allez embêter son voisin de cellule mais il avait bien assez tapé sur le système de ce pauvre Joe, le pauvre, il craquerait certainement s'il ne faisait que lui dire bonjour.

Il secoua la tête, il se pencha et attrappa une sucette, ca avait du bon quand même de faire peur, le vioque qui l'avait coincé ici pour 20 ans, alors qu'il avait de son point de vue débarasser l'humanité d'un déchet, mais bon apparemment c'était un gros donateur, enfin lui tout ce qu'il avait su c'était que cet homme avait osé commanditer le meurtre de ses parents et que l'une des devises de sa mère c'était "oeil pour oeil et dent pour dent" donc il lui avait gracieusement offert un cours d'anatomie du moins de son point de vue a lui, eux ils avaient appelé ca un démembrement total, c'était aps total, il avait même pas eu le temps de lui montrer où se trouver la maléole, bref le vieux en robe avait déclaré que sa requête visant sa dose quotidienne de sucette était accepté, ben oui il lui fallait sa dose sinon il était...intenable? Invivable? les 2 peut-être tout ce qu'il savait c'est qu'il lui fallait ses sucettes après le reste il s'en fichait un peu même s'il devait avouer que l'uniforme de cette prison était diablement...moche.

Il joua donc avec sa sucette en s'ennuyant quand il entendit du brouhaha dans le couloir, il releva la tête, tiens? peut-être quelquechose pour le sortir de son ennui.
Il vit un jeune garçon entrer dans sa cellule, il avait quoi? 15-16 ans peut-être 17 mais alors grand maximum, il avait de court cheveux couleur charbon dont quelque mèche passer devant de superbes yeux noirs, un corps fin pas trop musclé...bon d'accord il a un corps frêle et très peu musclé mais bon, il avait un bras dans le plâtre et un oeil cachait par un bandeau de pirate.

Il le vit regarder la cellule et se diriger vers le lit du bas du côté droit de la pièce, le lit juste en face du sien et puis maintenant il avait de quoi s'occuper, il n'était plus seul dans la cellule.

- Salut ca va? je suis Mizuao, bienvenue dans la pire prison que tu puisse jamais trouver, lieu de joie, d'harmonie, d'ulcère et d'infarctus, tu t'appelle comment? et tu es là pour quoi toi? moi je suis, enfin j'étais, enfin dans un sens je le suis toujours, tueur a gage et j'en ai pris pour 20 ans pour avoir débarassé l'humanité d'un déchet encombrant, enfin c'est de mon avis, en plus j'ai offert une leçon d'anatomie a ce gros tas mais je parle je parle et je te laisse pas répondre, fit-il en s'asseyant sur son lit et en plantant son regard sur son co-détenu

"Hihihihihi j'ai hâte de voir si lui trouvera plus vite que les autres du moins" pensa-t-il avec un sourire sur le visage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-et-feerie.forumgratuit.org
 
La fin... ou le début ? [libre 1 ou deux personnes]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enferme-moi... :: La prison isolée :: Bâtiment principal :: Les cellules-
Sauter vers: