Enferme-moi...

[Forum Yaoi] Emprisonne-moi dans ta cellule...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 decouverte de la cellule [ pv libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
akira satsuki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : perdu surement...

MessageSujet: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Mer 27 Oct - 20:01

Je venais d'arriver dans cette prison, et je me dirigeai maintenant dans les couloirs bordés de cellules.
J'était impressionné par la grandeur de ce batiment, et le nombre de cellules était incalculables. Je regardait a l'interieur d'entre elles, la plupart des detenus ne donnait pas vraiment envis de vivre avec eux.
Apres quelques minutes de marches, les trois autres detenus qui était avec moi pendant le voyage en bateau prirent un chemin differents du mien, ne sachant pas pourquoi. Plus que deux garde m'accompagnait vers ma cellule, ne disant pas un mot. L'atmosphere qui y regnait était vraiment insoutenable et cet endroit était vraiment miserable, tout les coins était sombres et delabrés.
Je decida de voir si les gardiens avait un semblant d'huminaté et regarda le plus proche de moi en souriant, un brun aux cheveux longs.

"c'est sympa la deco ici, ca vous va bien "

Sans dire un mot et avec une rapidité surprenante, l'homme me porta un coup de poing au ventre qui me coupa le souffle et me fit tomber a terre. J'esseya de me relever avec peine a cause des menottes toujours attaché a mes poignets et de reprendre ma respiration. le gardien me prit par les cheveux pour me mettre à sa hauteur, ce qui me fit pousser un leger gemissements de douleur. Il me regarda droits dans les yeux, sa tete tout près de la mienne, nos lèvres se touchant presque, et dit :

" Je te conseille fortement de la mettre en veilleuse, j'en connais qui t'aurai deja violer juste pour les avoir regardé, maintenant marche on est arrivés ! "

il me poussa en avant brusquement et j'entendit l'autre gardien pouffer de rire. Je repris ma marche d'un air sombre, en étant persuadé qu'il blaguait pour le viol, en tout cas je pensait que ca allait pas etre de la tarte...

Les garde m'arreterent devant une cellule vide. Il ouvrirent la cellule, me laissant entrer et refermerent la porte dans un grincement et partirent sans dire un mot. Vraiment bizarre cette prison...
Ha, il ne m'avait même pas retirés les menottes...peut-etre a cause de la mauvaise blague, me dis-je.
soudain j'entendit de nouveau la porte coulisser, peut-etre un garde, ou mon compagnon de cellule, je me retourna pour voir qui allait entrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Harry

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Jeu 28 Oct - 11:51

Cela faisait un bon mois que je travaillais ici. J'ai toujours un peu de mal à m'y faire, surtout au niveau du.... Comment expliquer ça.. Comment les détenus sont traités.
Okay, ils sont là pour expier leur crime mais, tout de même, ils restent des Hommes ! Surtout que dans cette poubelle prison y a de tout. Des petits voleurs de rien du tout au serial killer. Et tous étaient traités de la même manière : Comme des chiens qui ne méritent pas même la pâtée.
J'me fais souvent réprimander car je suis sois disant trop gentils avec eux. Mais j'y peux rien si je ne peux pas être brusque avec des gens qui m'ont rien fait à moi particulièrement !
J'me laisse pas non plus marcher sur les pieds, faut pas croire, j'suis pas un ange non plus. Mais je fais mon boulot, et j'essaye d'être le plus juste possible. Surtout envers les p'tits nouveaux. Certains disent qu'ils faut leur faire apprendre ce que c'est de vivre ici, dès les premières minutes mais moi je suis pas de cet avis.

Tiens en parlant de petit nouveau... J'ai remarqué le jeune homme là, il doit même pas être majeur, grand, blond et plutôt palot. Il n'avait pas l'air bien méchant, mais on sait jamais. La tension était palpable, chose normale je dirais, et le garçon du sortir une phrase pour détendre l'atmosphère... Le pauvre garçon... J'ai pas entendu ce qu'il à dit, par contre j'ai bien entendu un d'mes collègues - que je ne porte pas vraiment dans mon cœur - lui aboyer au visage de se la fermer.
J'ai frissonné quand il lui fit remarquer que si c'était quelqu'un d'autre qu'eux, il aurait peut être pu s'faire violer.
Non, je ne me sentait pas visé le moins du monde. Je vous assure.

Cependant la façon dont le p'tiot se fit jeter dans la cellule tel un mal propre me fit piter de lui. J'attendais patiemment que les deux grosses brutes soient hors de portée, et de vue, pour aller voir comment se portait le jeune homme.
Lorsque j'entrais, l'adonis se retourna vers moi. De près il était encore plus mignon...
Je chassais cette pensée d'ma caboche et remarqua quelqu'un chose qui eut le don de m'agacer. Ses menottes étaient encore à ses poignets.


- Ah mon pauvre, t'as vraiment de chance d'être tombé ici
, soupirais-je effaré.

J'ai bien sur pris soin de refermer la porte de la cellule avant de lui retirer les menottes qui devaient lui bruler la peau tellement elles étaient serrées. Je l'examinais rapidement. Vu le peu d'infirmiers qui étaient ici, fallait bien qu'au moins une personne s'inquiète de ne pas faire clamser pour une raison ou une autre les prisonniers.

-Ça va ? Ils t'ont pas blessés ?


Je le fixais d'un air rassurant, qu'il pouvait me le dire, que j'allais rien lui faire à part le soigner si possible. Avec ce que lui ont dit les brutes il allait avoir surement du mal à faire confiance à quelqu'un ici. J'espérais seulement que quelqu'un lui dise à l'avenir qu'on pouvait me faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akira satsuki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : perdu surement...

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Jeu 28 Oct - 12:47

Je vis un homme entrer dans la cellule et refermer la porte ensuite, il était largement plus grand que moi.
Il était plutôt mignon et bizarrement il n'avait pas la même dégaine que les précédents geôliers, mais ça ne pouvait pas être un détenus car il avait les clés de la cellules.
Il s'approcha et je l'observa de plus près. ses cheveux blonds fesait joliment contraste a sa peau bronzé et je pu voir quelques percings un peu partout sur son corps.

Je me demandait pourquoi était-il venu, en redoutant un peu la réponse suite apres avoir vu a l'oeuvre les autres gardiens... Mais il soupira et
dit :

- Ah mon pauvre, t'as vraiment de chance d'être tombé ici

Je le regarda d'un air étonné, peut-etre finalement que j'ai un peu plus de chance que d'habitude...
Il regarda ensuite mes bras et s'approcha pour me retirer les menottes, je soupira en sentant enfin le sang circuler normalement et me massa les traces rouges se voyant encore sur mes poignets.

-Ca va ? Ils t'ont pas blessés ?
je le regarda en souriant.

-Non merci ça peut aller, je ne savais pas qu'il y avait aussi des gens sympa chez les gardien *et mignon aussi...* Enfin bon ils ne m'ont pas non plus fait un traitement de faveur...


Je réfléchit un instant. C'était un gardien mais il avait pourtant un air rassurant.

-Pourquoi tu t'occupe de moi, tu est gardien pourtant, et je pourrait aussi te prendre en otage ou essayer de te tuer non ? Qui sait quel crime j'ai commis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Harry

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Jeu 28 Oct - 15:36

Lorsqu'il m'affirma qu'il allait bien, étonnamment ça me rassurais plus que je ne le pensais. Son sourire était adorable. Il avait tout pour me faire craquer. Une petite bouille d'ange, un ptit sourire timide qui donnait envie de le prendre dans ses bras et lui dire :"T'inquiète, moi j'te protège !"

"Pourquoi tu t'occupe de moi, tu est gardien pourtant, et je pourrait aussi te prendre en otage ou essayer de te tuer non ?"

Cette phrase me fit revenir à la réalité. C'est vrai, il pourrait faire ça. Seulement les gardiens ne sont pas embauché qu'à leur belle gueule. Si ce n'était que ça, y aurait longtemps que j'aurais fait s'boulot. Y a aussi le force physique et mentale. Mentale car c'est pas happy happy tout les jours ici. C'est même le contraire. Et physique car... Bon vous avez compris quoi. Pour maîtriser les cas de rebellions. Mais c'était rare, beaucoup avaient trop peur du châtiment qu'il peuvent avoir. Rien que prononcer le nom "cellule noire" en faisait frémir plus d'un.
J'ai pas encore eu l'occasion de foutre un détenu dans cette cellule. Ni dans la salle de torture. De toute façon je l'aurais fait seulement si on me forçais. Pas question que je fasse se genre de chose de mon plein gré !


- Oui tu pourrais. Mais tu ne le feras pas, hm ? J'sais pas pourquoi je fais ça mais, t'as pas l'air de quelqu'un de terriblement mauvais. Donc je te montre du respect, contrairement à certains qui se prennent pour les maîtres ici. Je devrais être comme eux ?

Vu qu'il était nouveau ici je pris la peine de lui expliquer les règles de cette prison. Les deux autres ne l'avaient pas fait surement pour le plaisir de le voir commettre une erreur et pour pouvoir lui faire subir toutes sortes de punitions.
Après cela de fait, je m'assis sur le sois disant lit de la cellule. Celui-ci miteux craquait et menaçait de céder si l'on bougeait trop. Pratique pour dormir. En plus il l'était d'un confortable, hmmm, rien à envier des lits de princesses... C'était ironique bien sûr.


- Je vois que tout est toujours dans la norme ici...


Mon attention se reporta sur le garçon. Je le regardais avec un peu plus d'attention. Tout les moindres détails visible de son corps y passèrent. Des pieds à la tête, sous toutes les coutures.
Je sortais un petit carnet de ma poche et un stylo. Là dedans je notais tout ce que je savais sur les prisonniers pour, en cas de besoin ou juste par envie d'emmerder mon monde, ressortir des informations plus ou moins compromettantes. Je pris une page encore vierge -Il ne m'en restait plus beaucoup, il va falloir que j'aille en acheter un autre- et voulu l'entamer quand quelque chose me bloqua.


- Au fait, c'est quoi ton nom à toi ? T'as quel âge ? Tu viens d'où ? T'as fais quoi pour arriver ici ?


Jamais je ne lisais les fiches des futurs nouveaux venus. C'était tellement mieux de faire connaissance face à face et de poser toutes sortes de questions ! Parfois ils mentaient, mais j'allais de toute façon vérifier sur les feuilles après. Je m'efforçais pourtant de les croire. De toutes façon s'ils étaient là c'était souvent pour un long moment. Alors mentir ou pas mentir, souvent les gens s'en foutaient quand ils étaient en cabane... Et pire encore, certains se vantaient de leur méfait comme un exploit héroïque accompli !
Et c'était surtout l'expression faciale et vocale qui m'intéressais. La façon dont ils expliquent ça. Parfois on sentait le regret, la haine, ou encore l'excitation dans leur voix et dans leur yeux. Je notais tout ses petits détails qui, pour d'autres geôliers, n'avaient aucun importance.
Moi ça m'importais, ça me forgeais un avis sur la personne.

Et j'étais curieux d'entendre l'adolescent devant moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akira satsuki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : perdu surement...

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Jeu 28 Oct - 23:57

- Oui tu pourrais. Mais tu ne le feras pas, hm ? J'sais pas pourquoi je fais ça mais, t'as pas l'air de quelqu'un de terriblement mauvais. Donc je te montre du respect, contrairement à certains qui se prennent pour les maîtres ici. Je devrais être comme eux ?

Il avait raison. Je ne pense pas que je pourrait faire ça suite au comportement de ce gardien, même si la plupart des détenus aurait saisi la moindre occasion pour s'échapper, et de toute façon ma vie dans la rue n'était pas beaucoup enviable que celle-ci...
Pendant quelque minutes, il m'apprit le règlement de la prison, et son fonctionnement pour les prisonniers. Finalement ça commençait bien, j'ai peut-etre trouvé un amis dans ce bâtiment... En fait même le seul de toute ma vie...
L'homme regarda mieux sur ou était-il assit.

- Je vois que tout est toujours dans la norme ici...

Je sourit et m'adossa au mur en face de lui. Soudain il sortit un petit carnet et un stylo. Je me demandait vraiment ce qu'il voulait faire avec.

- Au fait, c'est quoi ton nom à toi ? T'as quel âge ? Tu viens d'où ? T'as fais quoi pour arriver ici ?


Alors il voulait noter les information des prisonnier, vraiment cette prison était pleine de surprise...

-Akira satsuki, 16 ans, enchanté ^^

Je me laissa glisser jusqu'au sol.

-Hm... Pour faire simple, j'ai été jugé pour vol a l'étalage, mes...Parent -bien que je ne les considerent plus comme tel - m'ont abandonnés et donc je vivais dans la rue, et fallait bien se nourrir un minimum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Harry

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Ven 29 Oct - 12:01

Bizarrement, en l'écoutant je ne notais pas immédiatement ce qu'il me disait. Mon cerveau était en mode compassion. Mis à part le fait qu'il eut été forcé à voler pour survivre sa rapide histoire ressemblait un peu à la mienne. Il serait né quelques années plus tôt peut-être qu'il aurait été à ma place qui sait ?
Je clignais des yeux, toujours un peu sur le cul de la similitude de notre passé, mais ne dis rien tout de suite et me mis à noter tout ça. J'écrivis rapidement et en abrégé comme par exemple : "Parents => Pareil qu'moi" ou "Ici : Vol" "After -> SDF". Ouais j'économisais la place et dessinait un rapide portrait du garçon. Eh oui, en plus d'être beau et fort mère nature m'a donné la fibre artistique. J'me dis tout le temps que je suis trop chanceux.
Enfin ça c'était une parenthèse, refermons la.

- Ohhh, j'te comprend trop, moi aussi j'étais dans ton cas avant, sauf que j'avais l'âge pour m'trouver un boulot alors j'm'en suis sortis...

C'était sortit tout seul, curieusement un sentiment de sollicitude m'envahis. Même si je ne connaissais pas Akira, je me sentais étonnamment proche de lui.
Et pourtant je me sentais bête d'avoir dis ça. Il devait en être totalement indifférent. En plus j'étalais ma vie comme ça, à la première personne venue...
Ça me frustrais car en temps normal je parle très peu de moi, préférant en savoir sur les autres. La situation me gênait quelque peu. Je m'empressais de rajouter :


-Pardon, tu dois complétement t'en foutre, oublie !

Je rangeais mon carnet dis "du démon" pour certain. Je crois que le respect que me donnaient les détenus venaient de là. Vu que j'espionnais toutes leurs petites habitudes grâce aux caméra de surveillance et je que connaissais quasiment tout de leur vies, ils craignaient certainement que je dévoile des petites informations compromettantes. Façon ou une autre d'inspirer le respect. J'avais au moins la bonne conscience de me dire que ce n'était pas par la violence.

Tout à coup... Oui... Chose très irrationnelle... Ne vous moquez pas, je peux être imprévisible... Je m'étonne moi même vous savez... Donc je disais, tout à coup, une envie soudaine de sauter sur Aki et le câliner me pris. Et je ne pu me résoudre de refouler cette pulsion bisounoursienne. Je me jetais soudainement sur lui en le couvrant de câlins !
J'étais comme un chiot pas assez longtemps sevré de toute façon, un besoin d'affection constamment là.
Et j'avais trouvé une victime qui allait subir mes élans d'affection. J'avais tout les droits après tout !


- Aaaaah Aki chou, t'es trop mignon !


Et merde. J'ai pensé trop fort aussi. J'enchaîne vraiment les bourdes aujourd'hui !
Non mais, je ressemble à quoi là ? On dirait presque un fou qui se jète sur tout le monde juste à cause de leur gueule d'amour.
Ah ? C'est ce que je suis ? Pardonnez moi. J'ai du mal à m'en rendre compte. C'est trop naturel vous voyez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akira satsuki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : perdu surement...

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Ven 29 Oct - 18:08

Il me regarda sans vraiment le faire, dans le vide... je me demande a quoi il pouvait bien pen sans m'en rendre compte je regardait son visage avec une sorte de mode vision idéaliste et le trouvait vraiment mignon. J'essayait de penser a autre chose et sa phrase m'enleva de ma rêverie.

- Ohhh, j'te comprend trop, moi aussi j'étais dans ton cas avant, sauf que j'avais l'âge pour m'trouver un boulot alors j'm'en suis sortis...

tien j'aurai jamais pensé qu'un gardien puisse avoir un passé comme. ca me reconforte un peu que le seul ami que j'ai est un peu comme moi...

-Pardon, tu dois complétement t'en foutre, oublie ! , se reprit-il quelques temps après.

je souriait, il était vraiment bizarre. C'était un gardien, mais il était mignon, il sympathisait avec moi comme si de rien était et il me demande pardon a moi, alors que la règle ici est que les prisonniers sont esclaves... Il aurait pu déjà m'envoyer en chambre noire pour des milliers de raison...
Et puis il avait tord, a part me tourner les pouces j'avais pas grande occupation dans cette cellule.
Soudain je vis qu'il me regarda différemment que tout a l'heure mais je ne savait pas du tout pourquoi.

Ma réponse vint très vite car il se leva et m'étreignit en disant que j'était trop mignon. Plusieurs idée se bousculait dans ma tète, je rougit légèrement en sentant le corps du bronzé se coller au mien. Je n'était quand meme pas aussi mignon qu'il le disait, en fait je me rendit compte que c'était la premiere fois qu'on me le disait, ca faisait vraiment bizarre.

J'éclata ensuite de rire en prenant le gardien dans ses bras, plusieurs sentiment cogita dans ma tête, l'embarra, l'incompréhension, une sensation de paix aussi, enfin tout ça pour dire finalement que j'était très heureux d'être la... Je releva ma tete et regarda son visage, je retient mon envie de lui caresser les cheveux tellement il était mignon.
Soudain je me rappela d'une chose.

-Ha au fait, je vais t'appeler gardien ou maitre tout ma vie ou t'a quand meme un petit nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Harry

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Lun 1 Nov - 12:07

Sa réaction était surprenante. Moi qui m'attendait à ce qu'il me repousse, comme souvent les gens le font quand j'ai mes excès de folie, mais non. Là il me rendit simplement mon étreinte en riant de bon cœur.
J'allais pas m'en plaindre bien sûr. Pour la peine, ben, je ne le lâchait plus. Trop tard, il n'était pas qu'un prisonnier à cet instant. Il était MON prisonnier. Et Dieu sait comme j'ai du mal à partager ! C'est mooooooooooon préééciiiieuuuuux....
Pour la référence culturelle.
Intérieurement je me sentais totalement imbécile d'avoir ce genre de pensées. Surtout que c'était par pur égoïsme.
Et pis comme ça, là, d'un coup, sans prévenir, il me rappelait que, très impoliment de ma part, je ne m'étais même pas encore présenté.
Un sourire taquin se forma sur mes lèvres. D'une voix rieuse je lui répondais d'un naturel hors du commun :


-Oui ! Appelle moi maître !


Beaucoup d'autre geôliers auraient répondus ça à ma place... Enfin non, ils n'auraient même pas eut cette conversation. La position qu'ils avaient coulait de source.
Je pris son menton entre mon pouce et mon index, inclinait légèrement son visage sur le côté et déposait un baiser aguicheur sur sa joue. Et puis le lâchait, un peu à contre-cœur certes, après lui avoir gentillement caressé les cheveux. Ce geste plutôt frêle lui témoignait toute l'affection que j'avais déjà pour lui.


- Matthew Harry ! Mais tu peux m'appeler Matt' ou Beau Gosse aussi, je me reconnaitrai !


Et voilà, à cause de la fin de ma phrase qui était sortie toute seule, il allait pouvoir remarquer à quel point mes chevilles sont enflées... Mais je pense quand même ce que j'ai dis !
Regardez ma carrure gracile, effilée, élancée, fine, fluette, frêle, légère, menue, mince, svelte... Avec ses muscles si finement dessinés...
Bon okay, je me tais.

J'me relevais et lui tendis la main afin de le mettre debout aussi. C'est pas que j'aime pas cet endroit mais y a toujours quelqu'un pour venir déranger les gens ici. Vu qu'y'a pas assez d'cellules. Et pis... Ouais bon, j'porte pas non plus la pièce dans mon cœur. Alors je décidais de l'embarquer autre part... Et vous savez quoi...? Ben j'peux l'emmener ou j'ai envie j'ai tout les droits !


- Tu veux t'reposer ? Car j't'emmène dans ma piaule, c'est chauffé et c'est plus confortable qu'ici et c'est plus privé aussi. On pourra discuter tranquill' sans que quelqu'un vienne nous déranger !


Oh oui, j'me suis déjà rendu compte que ma phrase pouvait être mal tournée. Mais bon, venant de moi c'est pas étonnant. J'espérais juste qu'il ne le prenne pas trop de travers, et qu'il refuse mon invitation... Ou qu'il doute de ma gentillesse ou quoi que ce soit. J'suis pas vraiment du genre à abuser des gens en plus. 'Fin bon, s'il veut pas, j'vais pas le forcer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akira satsuki

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : perdu surement...

MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   Mar 2 Nov - 11:58

L'autre homme me regarda en souriant. bizarrement son visage jovial me fit enlever de la tete cet endroit miteux. J'avait vraiment envie de rester avec lui pour longtemps ici.

-Oui ! Appelle moi maître ! dit-il avec une voix ironique.

Je souriait encore apres cette phrase. Mais en meme temps elle me fit revenir a la realité, si il disait cela meme pour rire, c'était surement par ce que d'autres malheureux prisonniers avait deja connu des gens disant cela serieusement.

Soudain je sentit ses doigt prendre mon menton et tourner mon visage pour pouvoir m'embrasser sur la joue. Ce geste me surpris et je me sentit rougir legerement.
On m'avait très rarement fait des gestes d'affection et le seul baiser de ma vie, c'était un patin d'un clodo bourré qui m'avait prit pour une fille...

Il m'ébourrifa les cheveux et se leva.

- Matthew Harry ! Mais tu peux m'appeler Matt' ou Beau Gosse aussi, je me reconnaitrai !

Matthew Harry...Ca fait bizarre de se dire qu'un geolier a un nom et une vie derriere son travail.
Enfin bref il me tendit la main et m'aida a me relever.

- Tu veux t'reposer ? Car j't'emmène dans ma piaule, c'est chauffé et c'est plus confortable qu'ici et c'est plus privé aussi. On pourra discuter tranquill' sans que quelqu'un vienne nous déranger !

Peut-etre que venu d'un autre gardien j'aurait peut-etre refusé mais bon il avait pas trop l'air de me mentir ou de cacher quelque chose. Je lui sourit :

" je ne savait pas que je pouvait aller chez les appartements de gardien mais si tu me le propose pourquoi pas. ha et tu pourait faire un detour pour me liberer en douce ce serait sympa aussi j'ai deux trois courses à faire en ville" dit-je cette derniere phrase ironniquement.

Enfin je me rapprocha de lui et tendit les deux poignets collé.

"menottes pour sortir non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: decouverte de la cellule [ pv libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
decouverte de la cellule [ pv libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enferme-moi... :: La prison isolée :: Bâtiment principal :: Les cellules-
Sauter vers: